Est-ce que Je peux Cultiver des Autofloraisons à l'Extérieur?

Est-ce que Je peux Cultiver des Autofloraisons à l'Extérieur?

Créé par: 01.12.2018

C’est facile de cultiver du cannabis à autofloraison peu importe où vous êtes. Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, il ne faut pas beaucoup pour obtenir une récolte décente. Mais qui veut une récolte "décente"? Les growers expérimentés s'attendent généralement à des récoltes gigantesques qui leurs durent longtemps.

Ne vous inquiétez pas si vous êtes débutant. Cela prendra du temps, mais quelques récoltes plus tard, vous vous souviendrez de vos débuts "ridicules" quand vous étiez un gros noob! Bien qu’il faille des connaissances, de la patience et de l’expérience pour produire des têtes exceptionnelles capables de faire mettre l’eau à la bouche, il est en effet possible d’obtenir de bons rendements avec le cannabis à autofloraison, même si vous êtes débutant.

Et vos chances d'obtenir de bons rendements augmentent d'un cran dès que vous décidez de les cultiver à l'extérieur. Les autofloraisons lancées il y a une décennie était loin de pouvoir rivaliser avec les plantes photopériodiques. Mais les choses ont beaucoup changé et il est maintenant plus avantageux de faire pousser des autofloraisons des plantes photopériodiques.

Les autofloraisons cultivées à l'intérieur produisent d'excellents rendements, mais elles sont incroyablement formidables lorsqu'elles sont cultivées à l'extérieur. Vous n’allez pas savoir quoi faire avec tous les rendements! Alors, si vous voulez savoir comment faire pousser des autofloraisons à l’extérieur comme un pro, continuez de lire, et vos amis vous demanderont bientôt que vous leur révélez les secrets.

Planifiez tout dès le début

Les autofloraisons sont très rapides. Si vite que vous n’aurez pas le temps de planifier à la dernière minute. Voulez-vous pousser dans le sol ou des conteneurs? Les plantes vont-elles se trouver sur un balcon ou une terrasse? Combien d'heures de soleil les plantes reçoivent-elles dans votre région? Quels nutriments allez-vous utiliser? Est-ce hydroponique ou organique?

Comme vous pouvez le constater, il y a plusieurs choses à prendre en considération. Il est donc important d’avoir un plan dès le tout début. Et cela commence avec une bonne sélection des graines car toutes les graines ne conviendront pas à votre climat.

Les autofloraisons n’ont pas besoin de beaucoup de lumière et pousseront bien même si elles ne reçoivent que cinq heures par jour, mais si vous voulez que vos plantes prospèrent, il est impératif qu’une bonne dose de soleil dure au moins 12 heures par jour. Ainsi, si vous résidez dans un endroit sujet à des températures très froides, il devient particulièrement important de sélectionner des graines destinées à des climats plus froids, comme la California Snow Auto, par exemple.

Californian Snow Auto
5 of 5
Pomme
Goût :
Pomme
From €9
acheter
Espace: Indoor | Outdoor
Gendre: Feminized
Gènes: Mostly Sativa
Génétique: USA, Californian autoflowering
Floraison: 8 weeks
Récolte: XL
Hauteur US: up to 40 inches
Hauteur EU: 80 - 130cm
THC: High
CBD: Low
Autofloraison: Yes

Les autofloraisons sont généralement résistantes à beaucoup de maladies, mais elles ne sont pas complètement immunisées. Et, en sélectionnant une variété forte avec une bonne génétique vous aidera dans ce domaine. Selon votre lieu de résidence, il est utile de faire un peu de recherche et d’acheter des graines qui ont plus de chance de pousser dans votre région.

Quelle est la meilleure saison pour planter des autofloraisons en extérieur?

Encore une fois, la réponse à cette question dépend de votre lieu de résidence. Les producteurs qui plantent des souches photopériodiques doivent faire particulièrement attention à cela. Par exemple, si vous habitez dans l'hémisphère nord, les graines peuvent être semées en mars et récoltées en septembre. Mais pour les autofloraisons, il n’est pas nécessaire de planifier beaucoup à moins de subir des températures extrêmes.

Même si vous cultivez des plantes à croissance automatique faciles à cultiver, il est important de ne pas planter les graines lorsque le sol est sur le point de geler. Cependant, si vous cultivez dans des conteneurs, vous pouvez obtenir les plantes à l'intérieur de votre maison tous les jours pour le protéger du froid mordant.

De même, si vous vivez dans un lieu où la température dépasse extrêmement les 40 ° C, il est préférable de protéger la plante de la sécheresse ou de la chaleur en fournissant beaucoup d’eau. Si tout échoue, une serre est votre meilleure option.

En général, les autofloraisons se développent mieux lorsqu'elles sont suffisamment exposées au soleil pendant au moins 10 à 12 heures. C’est encore mieux si vous avez plus de 16 heures. Par conséquent, les growers choisissent généralement de planter des graines en printemps et de les récolter une fois qu’elles atteignent la maturité. En vrai, il suffit juste de planifier à l’avance et d’éviter de semer des graines si des changements extrêmes du climat sont attendus et que vous pouvez toujours récolter au moins 4 à 5 fois par an.

Si vous résidez dans des endroits proches de l’Équateur, vous avez de la chance car vous pouvez faire pousser des autofloraisons tout au long de l’année. En termes simples, rappelez-vous juste de pas planter durant les étés ou hivers ayant des conditions extrêmes et comme ça vous pourrez cultiver et récolter des buds au cours des saisons restantes.

Comment faire pousser des autofloraisons en extérieur? 

En supposant que vous ayez sélectionné des graines adaptées à votre climat, voici ce que vous pouvez faire pour cultiver des autofloraisons en extérieur.

Germination

Il n’ya aucune différence dans la germination d’une graine de cannabis. Qu’il s’agisse de graines à autofloraison ou photopériodiques, régulières ou féminisées, c’est pareil. Beaucoup de growers ayant des années d'expérience dans la culture de plusieurs types de plantes sont à l'aise de simplement jeter les graines dans le sol et d'attendre patiemment. Mais nous ne sommes pas tous comme ça, n'est-ce pas?

Les débutants ont besoin de quelque chose de facile et rapide. Et c’est pourquoi il est recommandé de semer les graines dans de l’eau pendant au moins 24 heures pour humidifier la coquille de la graine. Les graines peuvent ensuite être transférées à du papier absorbant humide pendant au moins un jour ou deux pour permettre à la racine principale de sortir. Vous pouvez également utiliser des granulés Jiffy qui se dilatent lorsqu'ils sont trempés dans l'eau pour aider à semer les graines.

Quelle que soit la méthode choisie, les graines peuvent être plantées dans des récipients ou dans le sol une fois que la racine pivotante est séparée de la graine.

Voici une vidéo d’autofloraisons poussant à l’extérieur:

Préparer un bon terreau

Vous avez besoin d'un bon terreau, peu importe où vous cultivez l'autofloraison. Que les plantes poussent sur un balcon ou une terrasse ou dans un jardin, une bonne terre est un must. Les autofloraisons, comme d’autres variétés de cannabis, adorent les sols aérés mélangés avec de nombreux nutriments, en particulier si vous ne cultiver pas de manière hydroponique.

La culture hydroponique vous permet de fournir un mélange exact de nutriments, mais il y a un peu de travail à faire si vous cultivez dans le sol. Un bon terreau comprend généralement de la mousse de tourbe, de la tourbe de coco ou des fibres de coco, de la perlite, du compost et une terre de jardinage ordinaire. Le sol fournit généralement tous les micro et macronutriments nécessaires à la croissance de la plante, mais il faut cultiver comme un pro, d’accord? Ainsi, l'ajout de farine de varech, de farine de sang, de farine d'os, d'extraits d'algues et d'acide humique aidera certainement.

N'oubliez pas que vous devez préparer un terreau si vous cultivez dans des conteneurs. Pour ceux qui cultivent dans le jardin ou les espaces ouverts, vous pouvez cultiver le sol et mélanger un peu de compost frais et du fumier vieilli pour faire le travail à votre place. Rien ne vaut la lumière naturelle du soleil et le bon vieux sol, et vous remarquerez que vos plantes seront d’accord aussi!

Un autre facteur important lors de la culture en conteneurs est de choisir la bonne taille. Si le conteneur est trop petit, la croissance ralentira car il n’ya pas assez d’espace pour les racines. Inversement, si le conteneur est trop grand pour une petite plante, sa croissance prendra un certain temps.

En règle générale, choisissez des pots pouvant contenir au moins 20 litres. Pour des installations plus grandes comme la Zkittlez Auto ou la Gorilla Glue, une plage de valeurs idéale se situe entre 35 à 40 litres.

Transplanter

La plupart des producteurs vous diront que c’est une idée horrible de transplanter des autofloraisons. Bien qu’une partie de cela soit vraie, ce n’est pas impossible. Les cultivateurs ayant beaucoup d’expérience transplantent les autofloraisons assez facilement et sans souçis. Mais c’est un jeu différent pour les débutants puisque les autofloraisons sont très rapides et donc peu de temps pour rattraper les erreures.

Si vous êtes débutant, ne vous compliquez pas la vie et restez simple et n’utilisez qu’un seul récipient pendant tout le cycle, de la graine à la récolte. Cependant, si vous devez absolument transplanter, assurez-vous de bien connaître les bases de la transplantation. Pour commencer, le sol doit être humide et les racines doivent être suffisamment développées pour éviter le choc de la transplantation. En d’autres termes, la plante ne devrait être ni trop jeune ni trop mature, car le timing est très important.

Arrosez sagement

Les débutants ont tendance à aimer leurs plantes. Tellement qu'ils peuvent les tuer! Si vous arrosez trop ou trop peu les plantes, il est facile de les tuer. Cela est particulièrement vrai si vous cultivez dans des conteneurs. Un arrosage excessif tue les plantes plus rapidement que vous ne pouvez l’imaginer.

Ça arrive d’arroser les plantes comme d'habitude et en quelques heures, les feuilles commencent à tomber. Vous leurs donner encore plus d'eau en supposant que c’est ce qu’ils en avaient besoin et puis d’un coup les plantes meurent. Don pour éviter cette erreur, vous évitez de trop arroser les plantes pour ensuite pour les retrouver mortes à cause d'un manque d'eau!

C’est délicat, et je le sais, mais ce n’est pas si complexe non plus. Il suffit de soulever les pots pour vérifier si le sol est sec ou humide. Si le pot est trop lourd, arrêtez d’arroser, et s’il est trop léger, il est temps de fournir un peu d’eau. Il est préférable de commencer avec juste un litre d’eau pour comprendre comment votre plante réagit. Vous pourrez ajuster le montant plus tard une fois que vous aurez acquis de l'expérience.

Rinçage

Si vous cultivez des autofloraisons dans des pots, il est important d’éliminer tous les nutriments que vous avez utilisés pour aider la plante au moment de sa croissance. Qu'elle soit inorganique ou organique, un bon rinçage à l’eau normal et propre d’environ une semaine avant la récolte aidera certainement. Le rinçage améliore le goût et supprime la dureté des buds.

Peu importe où vous cultivez l'autofloraison, les règles sont à peu près les mêmes. Tant que vous achetez des souches adaptées à votre climat, vous n’aurez pas à vous inquiéter. Différent des plantes photopériodiques, les autofloraisons n’ont pas les aspects pénibles telles que les fuites de lumière et l’obscurité ininterrompue, elles s’ajustent à n’importe quoi, n’importe où.

De plus en plus de growers optent pour l'autofloraison, car elles sont faciles à cultiver et produisent de bonnes têtes avec des niveaux élevés de THC. Si c’est votre première fois, consultez notre catalogue de graines pour vérifier ce qui vous convient le mieux et commencez à cultiver aujourd’hui!