Est-ce que C'est Facile de Cultiver des Autofloraisons?

Est-ce que C'est Facile de Cultiver des Autofloraisons?

Créé par: 28.11.2018

Les autofloraisons ont fait leur apparition lorsqu'une espèce connue sous le nom de Ruderalis a été découverte en Russie. C'était autour des années 1940 et de nombreuses souches ont été créé depuis. La première variété à autofloraison à apparaître était la «Lowryder» qui a eu un grand impact sur de nombreux growers.

Cependant, comme la souche manquait de THC et produisait que des faibles rendements, il a été supposé que les autofloraisons n’étaient pas aussi performantes que les plantes photopériodiques adorées par tous. Mais heureusement, les choses ont changé depuis. Maintenant les autofloraisons non seulement de niveaux élevés de THC, mais aussi de gros rendements aussi bons que les plantes photopériodiques.

Si vous avez récemment été introduit à la culture de plantes de Cannabis automatique, vous vous êtes probablement demandé sur leur facilité à cultiver. Une bonne question, surtout si on prend en compte les mythes entourant les autofloraisons, mais à la fin de cet article, vous vous sentirez assez aisé pour enfin essayer quelques souches automatiques. Passons donc aux affaires sérieuses et comprenons à quel point c’est facile de faire pousser des autofloraisons.

En quoi les autofloraisons sont-elles différentes?

Les autofloraisons sont différentes des plantes photopériodiques. Les plantes photopériodiques dépendent de la lumière pour qu’elles se mettent à fleurir, mais les autofloraisons ne dépendent pas de la lumière. Par exemple, quand une plante photopériodique pousse à l'extérieur, sa croissance dépendra des signes indiquant l'arrivée d'hiver. Durant les saisons hivernales, les périodes d'obscurité augmentent et les plantes photopériodiques commencent à fleurir uniquement à cause de ces changements de saisons.

Related story
How to Grow Weed Fast

Lorsqu'on cultive à l'intérieur, les growers utilisent des lumières artificielles qui facilitent la manipulation les cycles de lumière/obscurité. Par exemple, si vous cultivez des souches photopériodiques à l’intérieur, cela commence par une période de végétation qui dure au moins 8 à 10 semaines.

Pendant cette période, les plantes ont besoin de lumière pendant un minimum de 18 heures de lumière et 6 heures d'obscurité pour qu’elles puissent développer correctement. Certains growers font que 16 heures de lumière et 8 heures d'obscurité et la plante pousse aussi bien, mais le nombre d'heures de lumière devrait être supérieur à la période d'obscurité pendant le stade végétatif. Tant que la plante reçoit plus de lumière que l'obscurité, elle restera dans la période végétative.

De plus, il est essentiel de fournir une lumière ininterrompue pour permettre aux plantes de se développer pleinement sans le risque qu’elles se «confondent». C'est la raison pour laquelle la plupart des growers sont terrifiés par les coupures de courant lors de la croissance de souches photopériodiques. Plus tard, une fois satisfaits de la croissance, ils passent au stade de floraison en perturbant à nouveau la plante.

Grapefruit Auto
4 of 5
Pamplemousse
Goût :
Pamplemousse
From €9
acheter
Espace: Indoor | Outdoor
Gendre: Feminized
Gènes: Sativa/Indica
Génétique: Grapefruit autoflowering
Floraison: 8-9 weeks
Récolte: XL
Hauteur US: up to 35 inches
Hauteur EU: 60-90 cm
THC: High
CBD: Low
Autofloraison: Yes

Pendant la phase de floraison, les plantes ont besoin d'au-moins 12 heures de lumière et de 12 heures d'obscurité ininterrompue. À ce stade, la plante commence à produire des sortes de nids où pousseront bientôt les buds qui sont en préparation. La phase de floraison se poursuivra tant que la plante sera plongée dans l'obscurité. Au fur et à mesure que la plante mûrit et produit plusieurs buds, le growers les récolte.

Ainsi, comme vous pouvez le comprendre, les plantes photopériodiques ont besoin de changements saisonniers pour compléter leur cycle de vie. Ce cycle lumière/obscurité est crucial pour permettre aux plantes de bien pousser et de récolter une bonne quantité de têtes.

Et puis d’un autre côté nous avons les plantes automatiques, les autoflos. Les autofloraisons ne dépendent pas des changements saisonniers. Elles sont «automatiques»: la période végétative de la plante ne dure que 1 à 4 semaines et la plante commence à fleurir sans aucune intervention humaine. Il n’est pas nécessaire de manipuler le cycle lumière/obscurité car la plante fleurira quels que soient les changements de saisons où de lumières.

 Un autre facteur remarquable qui différencie les autofloraisons des photopériodiques, c’est leur croissance rapide. Comme mentionné précédemment, les plantes photopériodiques ont besoin d'au moins 10 semaines pour terminer leur phase végétative. Elles prennent leur temps pour grandir et devenir belles.

Certains cultivateurs ont même prolongé la phase végétative à 12 semaines pour compenser les éventuels accidents. Mais, les autofloraisons sont super rapides. Elles grandissent vigoureusement et le cultivateur n’a besoin de faire que fournir des nutriments. Les souches de cannabis à autofloraison qu’on retrouve aujourd'hui sont résistants notamment à de nombreuses maladies, y compris les moisissures. Elles deviennent des plantes robustes sans aucune aide.

Alors, qu'est-ce qui différencie les autofloraisons:

  • Elles ne dépendent pas des changements de cycles lumière / obscurité pour fleurir

  • Elles poussent rapidement et achèvent leur cycle de vie plus rapidement que les plantes photopériodiques.

Maintenant que vous en savez plus sur les autofloraisons, revenons à la question initiale.

Voici une petite vidéo expliquant les bases de la croissance automatique.

Les autofloraisons sont-elles faciles à cultiver?

Les autofloraisons sont vraiment faciles à cultiver. Et je vais expliquer pourquoi.

  • Récoltez plus rapidement

Personne ne veut attendre des mois avant de récolter les buds. En fait, si vous cultivez du cannabis à la maison, c’est pour avoir les têtes le plus rapidement possible. Le cycle de vie d'une plante à autofloraison est très simple. Une fois que les graines ont germé, il faut environ 1 à 2 semaines pour bien s’adapter au stade des semis. Mais, vous remarquerez une croissance explosive dans la troisième semaine.

 Ils ne prennent que 1 à 4 semaines pour entrer dans la phase de floraison, ce qui les rend plus rapides que les plantes photopériodiques. Après avoir commencé la phase de floraison, il faut encore 6 semaines pour terminer le cycle. Certaines autofloraisons peuvent être récoltées en aussi peu que 8 à 9 semaines lorsqu’on fournit des nutriments de floraison pendant la 4ème semaine, mais il est recommandé de ne le faire qu’à partir de la 6ème semaine pour que la plante ait le temps de grandir et de produire des rendements massifs.

 Tout ça pour dire que lorsque vous cultivez des plantes à autofloraison il ne vous faut que 10 semaines pour récolter des têtes juteuses et magnifiques.

  • Aucun entretien requis

Il peut être pénible de manipuler les cycles de la lumière et de l'obscurité lors de la croissance de plantes photopériodiques. Cela concerne beaucoup de growers ayant d'autres engagements et responsabilités, n’étant pas capable de nourrir leurs plantes à la cuillère tous les jours. Bien sûr, vous pouvez installer un chronomètre dans votre salle de culture, mais si vous n’en avez pas? Tant que vous vous souvenez de maintenir une période de lumière d'au-moins 18 heures dans la phase végétative et de 12 heures dans la phase de floraison, vous n’aurez pas de problème et tout se passera bien. Mais si vous oubliez de le faire, les plantes ne pousseront pas comme prévu.

À part ça, il est important de se rappeler que les plantes photopériodiques ont besoin de lumière et d’obscurité ininterrompues. Cela veut dire qu’on ne peut pas se permettre d’avoir des fuites de lumière qui pourraient perturber la croissance. Des interruptions constantes forceront les plantes à se transformer en hermaphrodites, souvent appelées des «hermies» dans la communauté du cannabis.

Et une fois qu'une plante devient hermie, elle utilise toute son énergie pour faire pousser des graines au lieu de produire des têtes. L'objectif étant de cultiver du cannabis sensimilla, donc sans graines, des périodes ininterrompues de cycle lumière / obscurité sont essentielles.

C’est aussi une évidence de dire que vous devez accorder beaucoup d’attention à la construction de la tente afin qu’elle ne permette pas les fuites de lumière. On peut vous dire qu’il sera très difficile de gérer des plantes photopériodiques pour tous ceux résidant dans un endroit fréquemment touché par les coupures de courant.

 Pour les autofloraisons, peu importe qu’il y ait une interruption du cycle lumière/obscurité. La plupart des growers qui cultivent des autofloraisons construisent leurs propres salles de culture et il est normal d'avoir quelques fuites de lumière. Les autofloraisons vont aussi bien se développer même après quelques coupures de courant.

  • Elles sont petites et parfaites pour la culture discrète

Il y a encore des pays qui n'ont pas encore légalisé le Cannabis. Par conséquent, les growers doivent faire très attention lorsqu'ils cultivent des plantes à la maison. Bien sûr, c’est subjectif et les cultivateurs n’aiment pas les petites plantes, mais comme on a le choix de pousser deux plantes dans l’espace requis pour faire pousser une plante photopériodique, l’idée est certainement séduisante.

Cependant, toutes les plantes à autofloraison ne sont pas petites. Des souches comme la Gorilla Glue Auto ont tendance à croître massivement, et les rendements sont évidemment plus élevés, donc cela dépend beaucoup de la souche que vous choisissez.

 

Gorilla Glue Auto
4 of 5
Pin
Goût :
Pin
From €13
acheter
Espace: Indoor | Outdoor
Gendre: Feminized
Gènes: Sativa/Indica
Génétique: Gorilla Glue autoflowering
Floraison: 8-9 weeks
Récolte: XL
Hauteur US: up to 40 inches
Hauteur EU: 60-100cm
THC: Very High
CBD: Low
Autofloraison: Yes

  • Récoltez plus en plein air

Les growers utilisent des lumières artificielles pour gérer les plantes photopériodiques lors de la culture en intérieur. Le cycle lumière/obscurité est ajusté pour permettre à la plante de grandir aussi grande que possible. Mais que se passe-t-il si au moment de cultiver à l'extérieur? Comme les plantes photopériodiques dépendent des changements des saisons, elles ne peuvent être cultivées que deux fois par an, ce qui réduit les rendements.

 Cependant, les autofloraisons n’ont pas ce problème. Que vous les cultiviez à l'intérieur ou à l'extérieur, elles continueront à pousser et à produire des rendements en l'espace de 10 semaines seulement. Et elles grandissent aussi en plein air. Ainsi, au lieu de seulement deux récoltes, vous pouvez obtenir plusieurs récoltes qui peuvent vous servir très longtemps.

  • Récoltes perpétuelles

Un problème majeur des plantes photopériodiques est que vous avez besoin de salles de végétation et de floraison séparées si vous souhaitez faire pousser plusieurs plantes à la fois. Par exemple, si vous avez 5 plantes dans votre salle de culture, vous devez attendre qu'elles aient terminé leur cycle complet avant de pouvoir semer une autre graine. En effet, les cinq plantes précédentes ont besoin de 12 heures d'obscurité et vous ne pouvez pas introduire de plant directement dans la phase de floraison.

Si vous cultivez des autofloraisons, vous n’avez pas besoin de salles séparées pour la végétation et la floraison, car elles pousseront toutes dans la même pièce. Qu’il s’agisse d’une plante en végétation ou d’une plante en phase de floraison, elle poussera comme d’habitude sans entrave.

  • Économiser de l'argent

Les autofloraisons sont particulièrement faciles à cultiver car elles vous permettent d’économiser beaucoup d’argent. Partant du fait que l’éclairage doit être allumé pendant que 14 à 16 heures par jour, vous économisez beaucoup d’argent. En outre, elles peuvent être récoltées en seulement 10 semaines par comparées aux plantes photopériodiques qui nécessitent un minimum de 5 mois pour terminer leur cycle. Ainsi, vous économisez beaucoup sur les nutriments aussi.

 Les autofloraisons n'ont pas besoin d'autant d'éléments nutritifs que les plantes photopériodiques, car elles sont compactes. Tant que vous prenez soin des plantes en leur fournissant au moins 12 à 16 heures de lumière par jour, elles se développeront bien et vous récompenseront au final.

 Beaucoup de gens supposent que les autofloraisons ne produisent pas beaucoup, mais réfléchissez-y. Une seule plante produit jusqu'à 300-400 grammes de têtes par mètre carré, alors que les installations photopériodiques génèrent environ 500-600 grammes. Étant donné qu’il est possible de cultiver deux lots d’autofloraison avant qu’une plante photopériodique ne termine un seul cycle, vous obtenez essentiellement le même rendement.

 Comme vous pouvez l’imaginer, il est très facile de faire pousser des autofloraisons, alors pourquoi ne pas prendre quelques graines et commencer aujourd’hui?