Le CDB peut entraîner une tolérance au fil du temps?

On se demande si l'on a consommé tellement de CBD qu'on est devenu tolérant.
07 January 2021
7 min read
Le CDB peut entraîner une tolérance au fil du temps?

Sommaire:
  • 1. Définir ce que signifie la tolérance
  • 2. Le thc et la tolérance
  • 3. Le cdb et le système des endocannabinoïdes
  • 4. La cdb entraîne-t-elle une tolérance dans le temps ?
  • 5. Comment utiliser le cdb
  • 6. L'essentiel

La marijuana est une plante constituée de nombreux composants différents qui ont tous leurs propres effets sur notre corps humain. Les deux plus connus, comme beaucoup d'entre vous le savent peut-être déjà, sont le THC, le tétrahydrocannabinol, et le CBD, ou cannabidiol. 

Ces deux composants sont ceux que les gens recherchent normalement lorsqu'ils consomment de la marijuana, que ce soit pour ses propriétés médicales ou récréatives. Alors que le THC est responsable des effets psychoactifs du cannabis, le CBD, lui, est surtout utilisé pour ses divers usages médicaux.

Du traitement des crises au soulagement de l'anxiété, en passant par la réduction de l'inflammation et de la douleur, le soulagement des symptômes de certains types de cancers, et bien d'autres encore, le CBD est utilisé régulièrement par de nombreux patients qui ont opté pour des traitements plus naturels de leur état. 

 

Find out if CBD causes tolerance over time.

{Légende: Découvrir si la CDB entraîne une tolérance dans le temps.}

 

Alors, est-il possible que la consommation quotidienne de CDB puisse développer une tolérance au fil du temps ? En bref, la réponse est non. Contrairement à son ami le THC, il n'a pas été démontré que le CBD provoque une tolérance et, en fait, le contraire pourrait se produire : une tolérance inversée, où, avec le temps, un patient doit prendre moins de CBD pour obtenir les mêmes effets. 

1. Définir ce que signifie la tolérance

La tolérance, telle que nous la comprenons tous, signifie devenir fort à l'égard d'une certaine substance ou activité sur une période de temps répétée. Vous pouvez devenir tolérant à de nombreux égards, comme le chili, le sport, vos parents ou même certains médicaments. 

La différence entre la tolérance et l'addiction ou la dépendance réside dans le fait que ces deux dernières peuvent amener un individu à s'accrocher à cette certaine substance à un niveau tel qu'elle peut interférer avec sa vie normale, au point qu'il s'en passe désespérément, montrant des signes évidents de sevrage.

 

Unlike THC, CBD does not cause tolerance on the human body

{Légende: Contrairement au THC, le CDB ne provoque pas de tolérance sur le corps humain.}

 

La tolérance, en revanche, ne provoque pas de repli sur soi et est plutôt un phénomène physique et inconscient. Elle peut se manifester par différents mécanismes :

 

Type de toléranceReaction
Tolérance cellulaireLes cellules deviennent moins sensibles à une substance.
Tolérance métaboliqueMoins de substances atteignent le site d'interaction.
Tolérance comportementaleL'utilisateur s'habitue aux effets de la substance. 


Cela signifie que si une personne est considérée comme ayant développé une tolérance à une certaine substance, elle pourrait avoir besoin soit d'augmenter sa consommation de substances, soit de faire une pause de tolérance pour que son corps sorte à nouveau de sa zone de confort. 

2. Le THC et la tolérance

Pour comprendre la tolérance et sa relation avec la CDB, il est plus clair d'expliquer d'abord comment la tolérance fonctionne avec le THC. Les consommateurs réguliers de cannabis témoigneront qu'ils ont acquis une certaine tolérance en faisant un usage fréquent du cannabis, indépendamment de sa forme de consommation.

Peut-être avez-vous parfois ressenti une sensation plus forte  lorsque vous fumiez après l'avoir sauté pendant quelques jours. Ça, mon ami, c'est de la tolérance. Vous vous souvenez qu'autrefois, vous preniez quelques bouffées et votre cerveau se retournait instantanément, et qu'aujourd'hui, un joint entier peut à peine produire ces mêmes effets ?

La tolérance varie beaucoup d'une personne à l'autre, elle se développe de manière inégale et elle est fortement liée à la psychologie de chacun. Plus une personne fume, plus l'expérience de la défonce change avec le temps. 

{poste:783}

La tolérance au THC est produite principalement par nos cellules. Ce cannabinoïde fonctionne en se liant aux récepteurs CB1 dans le système endocannabinoïde du cerveau. Lorsque nous faisons un usage fréquent de cannabis, ce phénomène se produit de manière répétée, c'est pourquoi les cellules essaient d'inverser les effets pour maintenir une activité CB1 normale.

Pour y parvenir, les cellules peuvent utiliser deux méthodes : 

  • Désensibilisation : les récepteurs CB1 commencent à se lier moins facilement aux cannabinoïdes, ce qui diminue leur réactivité à la substance, le THC, bien qu'ils y soient encore légèrement sensibles ;
  • Et l'internalisation: Les récepteurs CB1 sont tirés de la surface de la cellule vers son intérieur, devenant ainsi complètement insensibles à la substance. 

Cependant, les arguments en faveur de la tolérance à la CBD ne sont pas les mêmes que pour le THC, étant donné que ces deux cannabinoïdes ont des effets différents sur le système endocannabinoïde.

Plongeons dans les relations entre le CBD et le système endocannabinoïde. 

3. Le CDB et le système des endocannabinoïdes

La principale différence entre le CBD et son interaction avec les récepteurs CB1, par rapport aux autres composants de la marijuana, est que, dans ce cas, le cannabinoïde agit comme un antagoniste.

Antagoniste signifie qu'à travers une forme d'activité appelée modulation allostérique négative, le CBD diminue l'affinité de liaison de nos récepteurs CB1, ce qui les rend moins sensibles aux autres cannabinoïdes. De cette façon, les effets du CBD fonctionnent à l'opposé du THC : ils donnent une pause au système endocannabinoïde, au lieu de l'activer de façon excessive.

CBD and its interactions with CB1 receptors.

{légende: CBD et ses interactions avec les récepteurs CB1.}

 

En fait, un excès d'activité dans le système endocannabinoïde pourrait être identifié comme l'une des principales causes des problèmes qui lui sont liés, entraînant par exemple l'anxiété et la suralimentation

En outre, la CDB est également connue pour augmenter les endocannabinoïdes naturels de l'organisme, étant donné qu'elle fait la course avec eux pour fixer les protéines qui les décomposent tous les deux. De cette façon, le CBD pourrait être considéré comme une sorte d'inhibiteur du recaptage des endocannabinoïdes

C'est ainsi, en combinant l'antagonisme des récepteurs CB1 et l'augmentation des endocannabinoïdes naturels, que se produisent les sensations typiques du CBD, à savoir une relaxation, une concentration accrue et un état de fluidité. 

Mais la question est de savoir si ces effets peuvent développer une tolérance au fil du temps. 

4. La CDB entraîne-t-elle une tolérance dans le temps ? 

Des recherches menées par un groupe de scientifiques en 2004 ont montré que la CDB ne forme pas de tolérance et qu'elle pourrait même produire les effets opposés, ce que l'on appelle la "tolérance inverse". 2

Qu'est-ce que la tolérance inversée ?

La tolérance inversée est ce qui se produit lorsqu'un utilisateur qui a consommé une certaine substance pendant une période déterminée commence à avoir besoin de moins de cette substance pour obtenir les mêmes effets. 

Avec le CBD, les cellules CB1 n'ont pas la même résistance à la modulation allostérique négative que celle qu'elles opposeraient à une stimulation directe intense. En outre, en raison de la relation particulière du CBD avec les récepteurs CB1, il est possible qu'il aide à moduler le modèle de formation de tolérance du THC. 

Cela signifie que si vous sentez que vous développez une tolérance au THC, ajouter une consommation de CBD à votre routine quotidienne pourrait en fait combattre cette tolérance que votre corps a créée. 

Bien que des recherches supplémentaires doivent encore être menées pour affirmer complètement la théorie de la tolérance inverse dans les effets de la CDB, les preuves disponibles suggèrent qu'en ce qui concerne la tolérance de la CDB, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. 

 

CBD doesn't cause tolerance, it's harmless and you can get it from your garden!

{Légende: La CDB ne provoque pas de tolérance, elle est inoffensive et vous pouvez l'obtenir dans votre jardin!}

 

Cela fait donc de la CDB l'une des composantes les plus prometteuses dans le domaine médical, étant une composante qui a une vaste gamme d'utilisations et d'effets médicaux, et qui a également moins d'affections négatives que la plupart des médicaments courants. 

Le CBD constitue une excellente alternative aux produits pharmaceutiques lourds qui sont en fait des produits de tolérance. Il semble que ce cannabinoïde n'arrêtera pas de montrer à quel point il est un composé divin.

Outre ses grandes propriétés médicales, le CBD est également connu non seulement pour sa capacité à créer un effet de tolérance inverse, mais aussi pour ne pas créer de dépendance. En fait, les personnes aux prises avec une dépendance à la drogue, ou avec d'autres types de dépendance, pourraient en fait utiliser le CBD comme aide pour surmonter leur problème. 

{poste:1910}

Et enfin, y a-t-il un meilleur moyen de se procurer ses médicaments que de les faire pousser dans sa propre maison ou son propre jardin ? Il n'y a pas d'astuces ni de secrets derrière, vous prenez soin de votre propre plante et vous consommez les fleurs que vous avez récoltées vous-même. 

5. Comment utiliser le CDB

La façon dont vous utilisez la CDB n'affectera pas les aspects de tolérance du composé, vous pouvez donc tester différentes méthodes de consommation pour trouver celle qui vous convient le mieux. 

En général, nous vous recommandons d'ingérer le CBD sous forme orale, par exemple dans de l'huile ou des capsules. En effet, vous éviterez ainsi les effets négatifs du tabac sur la santé

Try different forms of CBD to find what works best!

Essayez différentes formes de CDB pour trouver ce qui répond le mieux à vos besoins!

 

Une autre excellente façon de consommer la CDB est de cuisiner des aliments à base de cannabis, ce qui est une façon amusante de passer le temps, et c'est même délicieux.

Cependant, les substances comestibles ont tendance à mettre plus de temps à faire effet, donc si vous recherchez quelque chose de plus immédiat, peut-être que les teintures ou la vaporisation sont de meilleures alternatives.

6. L'essentiel

Il n'est pas demandé pourquoi la popularité de la CDB ne cesse de croître dans le domaine médical. C'est un composé loyal, prometteur à tous points de vue.

Non seulement le CBD fonctionne comme une alternative naturelle pour offrir les mêmes avantages que les médicaments traditionnels, mais c'est en fait une meilleure solution, qui permet d'éviter de nombreux effets secondaires négatifs que ces traitements connus entraînent généralement. 

Consultez votre médecin pour trouver des moyens d'inclure le CBD dans votre traitement et de profiter de ses innombrables bienfaits pour la santé.

 


AVIS MÉDICAL 

Ce contenu est destiné à des fins éducatives uniquement. Les informations fournies proviennent de recherches effectuées par des sources externes.

 

RÉFÉRENCES EXTERNES

  1. "Cannabidiol is a negative allosteric modulator of the cannabinoid CB1 receptor" R.B. Laprairie, A.M. Bagher, M.E.M. Kelly, and E.M. Denovan‐Wright. October 2015. 
  2. "Cannabidiol prevents infarction via the non-CB1 cannabinoid receptor mechanism" Kazuhide Hayakawa, Kenichi Mishima, Kohji Abe, Nobuyoshi Hasebe, Fumie Takamatsu, Hiromi Yasuda, Tomoaki Ikeda, Keiichiro Inui, Nobuaki Egashira, Katsunori Iwasaki, and Michihiro Fujiwara. October 2004. 
07 January 2021
Comments