FastBuds seedbank #1 with 10426 diaries and a rating of Growdiaries 8.8/10 on GrowDiaries
Growdiaries 8.8/10 with 10426 diaries on GrowDiaries
Dépêchez-vous! 1 Acheté, reçois 1 graine gratuite! Acheter

10 mythes courants sur les plantes de cannabis à floraison auto

Bien que les autofleurs prennent beaucoup moins de temps que les photopériodes, elles peuvent et vont vous surprendre !
20 September 2022
10 min read
10 mythes courants sur les plantes de cannabis à floraison auto

Sommaire:
  • 0. a. Mythe n°1: les autofloraisons sont riches en cbd
  • 0. b. Mythe n°2: les autofloraisons ne peuvent pas être transplantées
  • 0. c. Mythe n°3: toutes les autofloraisons sont moins puissantes
  • 1. Mythe n°4 : les autofloraisons ne peuvent pas être clonées
  • 2. Mythe n°5: toutes les autofloraisons ont un faible rendement
  • 3. Mythe n°6: on ne peut pas élaguer les autofloraisons
  • 4. Mythe n°7: les autofloraisons sont sans goût
  • 5. Mythe n°8 : les autofloraisons ont besoin de 24 heures de lumière
  • 6. Mythe n°9: les autofloraisons ne peuvent pas être formés
  • 6. a. Mythe n°10: les autofloraisons prennent plus de temps que prévu
  • 7. En conclusion

Les autofloraisons ont été développées au fil des ans, même si elles étaient moins puissantes et produisaient moins que les photopériodes, ce qui a été laissé de côté. Si vous voulez une plante de cannabis qui peut produire autant que les photos en moins de temps, les autofloraisons vous laisseront pantois.

Avant les variétés à floraison automatique devienne une chose importante, elles n'étaient pas très bien acceptées par les cultivateurs. On ne trouvait pas beaucoup d'autofloraison et quand on en trouvait une, on risquait fort d'être déçu par les rendements et la qualité. De nos jours, les autofloraisons sont croisées avec des variétés Sativa et Indica et sont sélectionnées pour produire d'énormes rendements et un effet plus puissant, permettant aux cultivateurs d'obtenir la même qualité et le même effet tout en conservant le caractère d'autofloraison.

Mythe n°1: Les autofloraisons sont riches en CBD

Affirmation: "Les autofloraisons sont riches en CBD"

Réclamé par: Pionniers de la culture en autofloraison 

Vérification des faits par Fast Buds: Faux

 

Il est vrai que l'espèce ruderalis est dominante CBD et il est également vrai que les variétés autofloraison ont des gènes ruderalis mais depuis quelques années, les sélectionneurs ont développé des variétés autofloraison pour qu'elles soient riches en THC.

 

THC et CBD

Même si l'espèce ruderalis présente un taux élevé de CBD, les nouvelles autofloraisons peuvent être extrêmement puissantes.
 

Même si vous pouvez trouver des autofloraisons de CBD adaptés aux patients médicaux ou aux consommateurs qui n'aiment pas l'effet euphorique, comme notre CBD Auto 20:1, il existe de nombreuses autofloraisons à forte teneur en THC qui peuvent avoir la même puissance (voire plus) que les variétés photopériodiques tout en conservant le caractère autofloraison, ce qui permet d'avoir jusqu'à 3 cycles alors que vous n'en auriez qu'un avec les photos1.

Comme vous le savez peut-être déjà, le CBD et le THC appartiennent tous deux à une classe de substances chimiques connues sous le nom de phytocannabinoïdes. Plusieurs facteurs environnementaux peuvent avoir un impact sur la production de ces métabolites secondaires (molécules que les plantes produisent en grande partie pour se défendre), mais c'est la génétique qui a la plus grande influence. Vous ne trouverez pas beaucoup de CBD ou de THC dans les fleurs de cannabis brutes. En revanche, elles possèdent des niveaux élevés de CBDA et de THCA, les formes acides de ces substances chimiques. Ces deux composés commencent leur vie en tant que "cannabinoïde mère", le CBGA.

La transformation du CBGA en CBDA ou en THCA par la plante de cannabis dépend des gènes qui codent pour les enzymes spécifiques qui déclenchent ces réactions. En croisant des spécimens de Ruderalis avec des hybrides modernes chargés en THC, les sélectionneurs ont réussi à augmenter les niveaux de THCA synthase dans ces plantes (l'enzyme qui convertit le CBGA en THCA) et à augmenter ensuite les niveaux de THCA. Lorsqu'il est exposé à la chaleur des bangs, des joints ou des fours, le THCA se transforme en THC psychoactif par un processus appelé décarboxylation. 

Mythe n°2: Les autofloraisons ne peuvent pas être transplantées

Affirmation: "Les autofloraisons ne peuvent pas être transplantées"

Réclamé par: Pionniers de la culture en autofloraison 

Vérification des faits par Fast Buds: Faux

 

C'est un peu vrai, même si vous pouvez transplanter vos autofloraisons, vous devez être très prudent car si vous ne prenez pas les soins appropriés, vous pourriez les choquer et cela peut affecter les rendements. Comme les autofloraisons prennent beaucoup moins de temps entre la semence et la récolte, choquer votre plante peut retarder la croissance. Si vous prenez en considération que les autofloraisons peuvent prendre aussi peu que 8 semaines pour arriver à maturité, même quelques jours de récupération d'une transplantation peuvent entraîner une récolte décevante.

 

Taille du pot

Même s'il est recommandé de cultiver les autofloraisons dans leur pot final, elles peuvent être transplantées à condition de ne pas trop les stresser.
 

Nous vous recommandons de planter vos autofloraisons dans un grand pot afin de ne pas avoir à les transplanter, mais si vous devez le faire, assurez-vous de le faire en douceur pour essayer de minimiser le stress, voici quelques conseils :

  • Transplantez vos autofloraisons exactement dans le même mélange de milieux.
  • Assurez-vous que la terre dans laquelle ils se trouvent est sèche et que la terre du nouveau pot est humide.
  • Évitez de presser les racines, laissez un peu d'espace et ne pressez pas trop le sol. Vous éviterez ainsi de les choquer et d'avoir des problèmes de racines.

Mythe n°3: toutes les autofloraisons sont moins puissantes

"Toutes les autofloraisons sont moins puissantes"

Réclamé par: Pioneers of Autoflowering Growing 

Vérification des faits par Fast Buds: Faux

 

C'est la question la plus courante concernant les autofloraisons et pendant un certain temps, c'était vrai, bien que nous ayons maintenant des variétés autofloraison extrêmement puissantes qui peuvent avoir jusqu'à 27% de THC, ce qui est comparable aux variétés photopériodiques. Cette nouvelle génétique à autofloraisons a un mélange de Ruderalis, Indica, et Sativa génétique et peut être vraiment étonnante, un très bon exemple est notre nouvelle Gorilla Cookies Auto, même si c'est une variété autofloraisons, elle a un taux de THC élevé et produit un effet fort qui est un mélange d’ effets cérébraux et corporels.

Mythe n°4 : Les autofloraisons ne peuvent pas être clonées

Affirmation: "Les autofloraisons ne peuvent pas être clonées"

Réclamé par: Pioneers of Autoflowering Growing

Vérification des faits par Fast Buds: Faux

 

Même si cela peut sembler difficile à croire, ce n'est pas vraiment le cas. Vous pouvez en fait cloner des autofloraisons, mais en raison du caractère autofloraison, les clones n'auront pas beaucoup de temps pour se développer et ne pousseront pas trop.

 

Clones

Les autofloraisons ne sont généralement pas clonées en raison de leur caractère autofloraison, bien que vous puissiez le faire, elles ne donneront pas grand-chose.
 

Les cultivateurs ne clonent généralement pas de variétés autofloraisons car ils risquent de choquer vos plantes. Il ne vaut pas la peine de risquer votre récolte car les clones sont généralement courts et n'ont pas le temps de produire de gros rendements.

Les variétés à autofloraison entrent en phase de floraison en fonction de leur âge et non des conditions d'éclairage extérieures; certaines variétés sont connues pour passer de la graine à la récolte en huit semaines seulement. Étant donné qu'un clone crée une copie biologique de la plante mère, la bouture a également le même âge. Cela signifie que votre petite bouture peut n'avoir que 5 à 6 semaines pour atteindre une certaine taille avant de fleurir, ce qui donne des clones de petite taille avec des rendements mineurs.

En revanche, les souches photopériodiques dépendent d'une réduction de la lumière pour initier la phase de floraison. Ce signal indique l'approche de l'automne et les plantes reçoivent le message qu'elles doivent se dépêcher de se reproduire avant l'arrivée des gelées. Les cultivateurs peuvent utiliser des conditions artificielles pour maintenir leurs plantes en phase végétative aussi longtemps qu'ils le souhaitent. Cela leur donne le temps de faire pousser les clones pour en faire de grandes plantes avant de les forcer à fleurir. 

Mythe n°5: Toutes les autofloraisons ont un faible rendement

Affirmation: "Toutes les autofloraisons ont un faible rendement".

Réclamé par: Pioneers of Autoflowering Growing

Vérification des faits par Fast Buds: Faux

 

Il s'agit d'un mythe qui a peut-être été créé à l'époque de l'apparition des premières variétés autofloraison, bien qu'il soit vrai, il est complètement faux de nos jours. En effet, certaines autofloraisons peuvent avoir des rendements inférieurs en raison de leur taille, mais il existe de nombreuses génétiques autofloraison qui ont été si bien développées et pendant si longtemps qu'elles peuvent atteindre 150 cm et produire jusqu'à 650 g/m2 en 10 semaines environ, c'est le cas de notre Orange Sherbet Auto.

 

Gardez à l'esprit que le cannabis photopériodique pousse beaucoup plus longtemps, qu'il a le temps de pousser plus haut et que cela se traduit par un rendement plus important, mais les autofloraisons peuvent également produire de gros rendements et cela dépend uniquement de la génétique et de votre matériel de culture.

Mythe n°6: On ne peut pas élaguer les autofloraisons

Affirmation: "On ne peut pas délaguer les autofloraisons"

Réclamé par: Pionniers de la culture en autofloraison

Vérification des faits par Fast Buds: Faux

 

Ce mythe va sûrement diviser les producteurs, certains jurent que ça marche et d'autres non. La vérité est que: vous n'obtiendrez pas toujours le résultat escompté lors de l'élagage, car cela dépend de votre expérience et du matériel génétique que vous cultivez.

 

Topping

Le résultat dépendra de votre expérience en tant que cultivateur et de la génétique à laquelle vous êtes confronté.
 

Par exemple, si vous prévoyez de tailler une autofloraison à dominance Indica, vous n'obtiendrez probablement pas le résultat escompté car les Indicas ont tendance à se développer de manière compacte, avec peu de branches latérales et un faible espacement entre les nœuds. Maintenant, si vous faites pousser une variété à dominance Sativa plus grande, comme notre Tangie’matic vous pouvez effectivement en bénéficier (si cela est fait correctement).

Mythe n°7: Les autofloraisons sont sans goût

Affirmation: "Les autofloraisons sont de mauvais goût".

Réclamé par: Pioneers of Autoflowering Growing

Vérification des faits par Fast Buds: Faux

 

Les bonnes génétiques autofloraisons ont les mêmes cannabinoïdes et les mêmes variétés photopériodiques de terpènes2.

L'odeur dépend uniquement de vos capacités en tant que cultivateur et de la génétique que vous faites pousser, évidemment, si vous avez de l'expérience et faites pousser la mauvaise génétique ou si vous faites pousser la bonne génétique mais n'avez pas d'expérience, les résultats ne seront pas ceux que vous attendez.

 

L'idée que les variétés de cannabis à autofloraison sont insipides trouve son origine dans une mauvaise compréhension de la phytochimie. Plusieurs groupes de substances chimiques contribuent aux saveurs uniques de chaque cultivar. Parmi ces groupes, les terpènes jouent un rôle majeur. Ces hydrocarbures aromatiques sont synthétisés avec les cannabinoïdes dans les trichomes glandulaires des fleurs de cannabis. Les plantes de cannabis dépensent des ressources pour fabriquer ces molécules pour plusieurs raisons, notamment pour se défendre contre les rayons UV et les parasites. Parmi les terpènes les plus abondants dans le cannabis figurent le bêta-caryophyllène, le pinène, le myrcène et le limonène. Ces composants produisent toute une gamme d'arômes, notamment des arômes de fruits, de terre, de douceur et d'aigreur. Dire que les autofloraisons sont insipides revient à sous-entendre qu'elles ne produisent pas de terpènes, ce qui est catégoriquement incorrect. Pour récolter des fleurs au goût délicieux, il faut avoir un peu d'expérience qui, combinée à une bonne génétique, donnera le résultat que vous recherchez. Nous vous recommandons de cultiver notre Strawberry Pie Auto, elle offre une belle combinaison de couleurs et d'odeurs qui laissera tout le monde avec l'eau à la bouche.

Mythe n°8 : Les autofloraisons ont besoin de 24 heures de lumière

Affirmation: "Les autofloraisons ont besoin de 24 heures de lumière".

Réclamé par: Pionniers de la culture en autofloraison 

Vérification des faits par Fast Buds: Faux

 

Ce n'est pas vraiment un mythe, mais plutôt une préférence. Il est vrai que certaines variétés poussent mieux dans un cycle de lumière 24/0, mais d'autres poussent mieux dans un cycle 16/8 parce qu'elles préfèrent plus d'obscurité et d'autres se développent mieux dans un cycle de lumière 18/6 ou 20/4 parce qu'elles ne peuvent pas prendre trop de lumière. Cela dépendra de ce que vous visez et de ce que votre variété peut supporter. Vous pouvez obtenir de meilleurs rendements en fournissant plus de lumière mais toutes les variétés ne peuvent pas la supporter, il s'agit donc simplement d'expérimenter.

 

Cycle de lumière 24/0 18/6 12/12
Heures de lumière 24 18 12
Heures d'obscurité 0 6 12
Pros Ne nécessite pas de minuterie et peut donner les meilleurs rendementsPermet aux plantes de se reposer, d'avoir de bons bourgeons et d'économiser jusqu'à 25% d'électricité Économie d'électricité jusqu'à 50%.
Contre Peut coûter cher Nécessite une minuterie Des bourgeons sous-développés et aérés

Mythe n°9: Les autofloraisons ne peuvent pas être formés

Affirmation: "Les autofloraisons ne peuvent pas être formés"

Réclamé par: Pioneers of Autoflowering Growing 

Vérification des faits par Fast Buds: Faux

 

Ce mythe est complètement faux, les autofleurs peuvent être formées et même devraient dans certains cas, bien qu'il existe différents types de formation des plantes qui peuvent être classés en LST ou HST, selon celui que vous choisissez, il peut stresser plus ou moins vos plantes.

Nous recommandons d'utiliser les techniques LST avec les auto, de cette façon vous pouvez obtenir les mêmes résultats (même si cela demande un peu plus de travail) qu'avec une formation de plantes à haut stress tout en minimisant le temps qu'elles mettent à récupérer, surtout avec des plantes plus résistantes qui produisent plusieurs branches latérales comme notre Zkittlez Auto.

Zkittlez Auto
5 out of 5
Je fais ma première session avec la skittles et c est une plante très compréhensive et pousse très bien et fait de belles têtes
Vons.
Verified customer
Reviewed 14 novembre 2020

Mythe n°10: Les autofloraisons prennent plus de temps que prévu

Affirmation: "Les fleurs automatiques prennent plus de temps que prévu".

Réclamé par: Pioneers of Autoflowering Growing 

Vérification des faits par Fast Buds: Faux

 

Ok, ce n'est donc pas un mythe, vous devez vous rappeler que le temps que les sélectionneurs spécifient est celui où vous fournissez un environnement de croissance optimal pour vos plantes, vos plantes peuvent et vont prendre plus si vous n'avez pas les niveaux d'humidité, la température, les lumières et les nutriments appropriés. Ce n'est pas une si mauvaise chose car si vous n'avez pas un bon environnement de culture, les bourgeons ne deviendront pas super denses et même s'ils en prennent plus, vous serez satisfait des résultats de votre récolte. Vous pouvez toujours les couper avant qu'elles ne soient prêtes si vous en avez besoin, mais le résultat ne sera pas aussi bon que de les laisser pousser un peu plus longtemps.

11. En conclusion

Même si les autofloraisons n'étaient pas si bonnes il y a quelques années, elles ont beaucoup progressé. Aujourd'hui, vous pouvez trouver des variétés qui conviennent à tous les cultivateurs et qui ont des caractéristiques sélectionnées de plantes Indica et Sativa. Assurez-vous simplement de fournir un bon environnement de culture et vous serez récompensé par des "buds" denses et super savoureuses. Laissez-nous un commentaire ci-dessous pour partager votre expérience de la culture du cannabis autofloraison!


La dernière mise à jour de ce post date du 7 août 2020.


Références externes:

  1. Therapeutic uses of cannabis - Association, British (2020). 
  2. Terpene synthases from Cannabis sativa - Booth, Judith & Page, Jonathan & Bohlmann, Joerg (2017).
20 September 2022